La république bossale

 

edgard_gousseNé à JACMEL, Haïti. Professeur universitaire, chercheur, écrivain. Diplômé en information et journalisme (Université de Montréal), études supérieures (niveau doctorat) de linguistique et de didactique (Université du Québec à Montréal et Université de Montréal), puis de littérature hispanique (Université de Montréal), son expérience professionnelle couvre les domaines de l’écriture, de la critique littéraire, de l’édition et de la recherche portant sur les questions relatives à la didactique des langues. Edgard GOUSSE a vécu une vingtaine d’années à Montréal et travaillé dans le domaine de l’éducation et de la recherche, pendant plusieurs années. Ses recherches en éducation ont été publiées dans des revues spécialisées, du Canada et d’ailleurs. Il a été répertorié dans Interface, « Le Bottin de la recherche » au Canada, parmi les 10 000 scientifiques de ce pays. Récipiendaire, en 1995, de la Médaille José María Heredia (section littérature), décernée par l’Union des Écrivains et Artistes de Cuba (UNEAC) [Unión de Escritores y Artistas de Cuba] ; couronné « Meilleur conférencier », au Congrès international de Monterrey portant sur « La ville et l’écrivain » (Encuentro internacional de Escritores : La Ciudad y el Escritor), par les 113 autres écrivains des Amériques et d’Europe invités à ce congrès, à l’occasion du 400e anniversaire de la fondation de la ville de Monterrey (Monterrey, Mexique, mai 1996), Edgard GOUSSE a coordonné, à titre de vice-président, le Congrès mondial de la Poésie tenu à Cuba en 1999, avec des invités venus des cinq continents. Il a été, de 1993 à 2000, vice-président du Festival international de Poésie tenu chaque année à Santiago de Cuba. Plusieurs fois membre de jurys littéraires : président du jury au Concours national de Poésie « Pedro Correa Vásquez », géré conjointement par la Casa del Caribe et l’Union des Écrivains et Artistes de Cuba, Santiago de Cuba (juillet 2000) ; président du jury au Prix de théâtre intégrateur, géré par l’Alliance théâtrale de Montréal (1998) ; juré au Grand Prix du livre de Montréal (catégories poésie, nouvelle, roman, essai, théâtre), géré par la Ville de Montréal (1994, 1995 et 1996) ; juré au Prix littéraire de la Ville de Laval (catégories poésie, nouvelle), géré par la Société littéraire de Laval, Ville de Laval (1995), Edgard GOUSSE a également été, à Montréal, de 1992 à 1998, éditeur et directeur de Ruptures, revue littéraire en plusieurs langues (français, anglais, espagnol et portugais) diffusée dans pas moins de 30 pays des Amériques et du reste du monde ; cette copieuse revue, atteignant parfois les 600 pages, a publié des auteurs de 44 pays et utilisé les services de 80 traducteurs de 23 pays différents. Consultant, en Haïti, dans le cadre d’un projet en éducation financé par la Banque interaméricaine de Développement (BID), Edgard GOUSSE a mené, pour le compte du ministère de l’Éducation nationale, une importante analyse des manuels de langues en usage dans les écoles fondamentales en Haïti. Il a par ailleurs assuré la coordination générale du Colloque international sur l’enseignement bilingue en Haïti (mars 2003), organisé conjointement par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), le ministère de l’Éducation nationale (MÉNJS) et l’Université Quisqueya (UniQ). Il a de plus coordonné, pour le compte de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), une enquête nationale portant sur un « programme conjoint d’appui à la justice en Haïti », OIF, Union européenne, Canada (mai-juillet/septembre 2006).

Tagués avec :
Publié dans Publications, Roman
Nos publications
Retrouvez-nous sur Facebook