Les racines du bonkul rêvent de silence

Les-racines-du-Bonkul-revent-de-silence

Cinquante poèmes… Cinquante nuances composant délicatement un bouquet de charmilles. Épousailles du silence et de la mémoire, d’où naît la conscience dépouillée d’égoïsme et hostile au mensonge. Regards émus où le passé et le présent se concertent pour demander audience

Nos publications
Retrouvez-nous sur Facebook